dimanche 21 décembre 2014

L'homme qui valait trois milliards n'est plus une fiction

Source photo YouTube




Le premier du genre remonte quand même à très loin quand on parle de cyborg, cette fusion entre l'homme et la machine. Le grand Isaac Asimov le définit très simplement comme une personne humaine ayant des fonctions organiques remplacées par son équivalent synthétique. Ce qui veut dire qu'une personne équipée d'une simple prothèse de hanche peut être considérée comme un cyborg.

Pour autant, ce type de personnage de fiction existe depuis le 18e siècle et l'on le nommait alors automate. L'excellent roman de Gaston Leroux, la Poupée Sanglante, décrivait comment un savant (fou, forcément) greffait le cerveau d'un condamné à mort dans un corps mécanique fait principalement d'engrenage et qu'il fallait remonter avec une... clé !

Au cinéma, on peut considérer l'androïde de Metropolis, du visionnaire Fritz Lang, comme la première ébauche du cyborg de fiction. Bien qu'un androïde ne garde que l'homme que son aspect, le suivant sur la liste fut Yul Brenner dans le film du prophétique Michael Crichton Mondwest, dont sera bientôt tiré une série télévisée.

La télévision, justement, a fait connaître l'un des plus célèbres cyborgs en la personne de Steve Austin, l'homme qui valait trois milliards, même s'il ne les vaut plus depuis longtemps. A l'inverse de Mondwest, c'est un film qui sera tiré de cette série avec Mark Wahlberg dans le rôle titre. Au sujet de l'homme qui valait trois milliards, je ne saurais trop vous conseiller de lire ou relire l'excellent roman de Martin Caidin, justement intitulé Cyborg, qui a inspiré la série. Dans le même ordre d'idée, regardez aussi le pilote de l'homme qui valait trois milliards nommé The Moon and the Desert, qui était d'une qualité exceptionnelle pour l'époque. Hélas, ce film n'est pas disponible en français ni même en VO sous-titrée.

Vinrent ensuite l'énorme claque Terminator, que l'on ne présente plus puis la non moindre grande claque Robocop. Sans aller jusqu'aux extrémités du film de Paul Verhoven et de son remarque, la cybernétique n'est plus une fiction comme le montre la photo qui illustre cet article.

Les Baugh a perdu ses deux bras dans un grave accident il y a 40 ans. Cet homme originaire du Colorado a retrouvé l'usage de ses membres à l'hôpital Johns Hopkins (Baltimore, Maryland), note le site ScienceDaily. Il est ainsi devenu le premier amputé dans le monde a être équipé de deux membres bioniques qu'il peut activer simultanément rien qu'avec son esprit.

"Nous avons utilisé une procédure chirurgicale relativement nouvelle qui réaffecte les nerfs contrôlant le bras et la main" explique Albert Chi, son chirurgien. "Le nombre de gestes qu'il a appris en un laps de temps très court a dépassé toutes nos attentes" se réjouit son prothésiste Courtney Moran. Très rapidement, le patient est parvenu à déplacer des objets, comme une balle sur un plateau.
 
 
La prochaine étape consistera à renvoyer chez lui Les Baugh. : "J'ai hâte de faire les gestes simples de la vie quotidienne que la plupart des gens oublient !