dimanche 8 juin 2014

Architecture du futur

Ponts hypnotiques : pourquoi s'embarrasser d'un dessin rectiligne pour un pont quand on peut faire compliqué ? C'est le cas pour ce projet de pont enjambant le fleuve du Roi Dragon en Chine et signé NEXT Architectes

Grattes-ciels rotatifs : pouvaient-ils vraiment se situer ailleurs qu'à Dubai ? Ce projet complètement fou de grattes-ciels rotatifs comprenant des étages pivotants pour accomplir une rotation de 360 degrés toutes les 90 minutes, été imaginé par David Fisher, travaillant pour Dynamic Architecture et date déjà de 2008. Rien ne dit pourtant qu'il deviendra réalité car il aurait dû être terminé en 2010 et il n'en est rien...

Parcs d'intérieur : c'est à Moscou que ce projet doit se concrétiser. Le parc Zaryadye, le premier à être construit en Russie depuis 50 ans, a fait l'objet d'un concours et c'est le projet de Diller Scofidio & Renfro, en collaboration avec Hargreaves Associates & Citymakers, qui a remporté la compétition. D'après ses concepteurs, il s'agit d'un paysage hybride au sein duquel le naturel et la construction cohabitent pour créer un nouvel espace public.

Architecture invisible : de quoi se croire chez le Predator ! Ce projet très futuriste est du à l'entreprise stpmj basée à New-York. Cette maison en forme de parallélogramme serait faite de bois et recouverte d'une pellicule de miroirs. Le but est de supprimer les limites visuelles entre l'objet et le cadre naturel. C'est très réussi car ce bâtiment ne troublera pas du tout le paysage !

Forts anti-catastrophes naturelles : imaginé par l'artiste Dionisio González pour son projet Dauphin Island, ces bunkers sont construits en métal et béton et destiné à protéger la population de Dauphin Island, située au large des côtés d'Alabama dans le golfe du Mexique et très régulièrement victime d'ouragans dévastateurs.

Pull-overs pour grattes-ciels : vu à la hauteur où ils montent, les gratte-ciels peuvent avoir froid ! Ce concept bien frappé serait, encore une fois, situé à Dubai et serait destiné au très connu Burj Khalifa qui mesure 830 mètres. Ce pull-over est en fait un gigantesque étui en tissu réfléchissant pour que le paysage entourant l'édifice s'y reflète. Notez que ce revêtement serait provisoire.

Centrales nucléaires vertes : nucléaire et écolo ne font pas bon ménage, c'est une évidence ! Dans le but d'améliorer cette incompatibilité, l'agence d'architecture AZPA, prévoit de transformer les anciennes centrales en bâtiments verts grâce à des tôles ondulées recouvertes de verdure.

Tours compostables : c'est par ses matériaux que ces tours sont innovantes. Elles sont composées de briques conçues par Ecovative Design, constituées de tiges de blé et de structures en racines vivantes. Les briques réfléchissantes, seconde composante, sont conçues par 3M et utilisées comme des tutelles pour les briques organiques avant d'être ajoutées dans la structure.

Intérieurs imprimés en 3D : vu que la technologie de l'impression 3D permet de tout faire ou presque, il n'y a aucune raison qu'elle ne s'attaque pas à l'intérieur des bâtiments. Ce sont les architectes Michael Hansmeyer et Benjamin Dillenburger, auteurs du projet Digital Grotesque, qui ont imaginé une chambre entière imprimée en 3D.

Piscines flottantes : quoi de plus logique qu'une piscine soit flottante ? Ce projet est l'oeuvre du studio de design new-yorkais de Family & PlayLab et vise à utiliser des systèmes de filtrage géants aux eaux obscures entre Manhattan et Brooklyn. Normalement, le projet verra le jour en 2016.

Salles de concert pneumatiques : destinée à n'être installée que provisoirement, cette salle pneumatique a vu le jour au Japon pour accomplir une tournée des villes et villages japonais touchés par le séisme et le tsunami de 2011.

Grattes-ciel en bois : le bois traverse les époques et sera aussi un matériau du futur. Idée du cabinet d'architectes danois C.F. Møller, ce projet est l'un des trois grattes-ciel résidentiels ultra-modernes prévus pour le centre-ville de Stockholm d'ici 2023.

Parcs éponges : Gowanus Canal à New York est  probablement l'endroit le plus pollué de cette ville car des déchets toxiques, de l'eau de ruissellement polluée et de l'eau d'égout brute ont été rejetés directement dans les divers plans d'eau de la région. Pour assainir cette zone dangereuse, ce projet prévoit de de transformer cette zone de Brooklyn en endroit parfaitement sain d'après ses concepteurs, l'organisme Gowanus Canal Conservancy et la firme d'architectes dlandstudio.

Sci-Fi Skylines : l'entreprise chinoise MAD a conçu ce projet pour le Chaoyang Park Plaza, un centre urbain de grattes-ciel, d'immeubles à bureaux et de places publiques.