jeudi 30 janvier 2014

Google & Motorola : rien ne va plus !



Google, qui n'a pas vraiment à s'en faire quand à la disponibilité de liquidités, avait racheté la division mobile de Motorola il y a moins de deux ans pour une somme on ne peut plus coquette, $ 12.5 milliards. Oui, milliards, vous avez bien lu. Cependant, le géant californien de l'Internet a toujours peiné pour rentabilisé cette filiale qui lui apparaissait comme un poids mort.

Google avait déjà revendu la division de boîtiers Internet de Motorola pour $ 2.4 milliards mais surtout conservait tous les droits des brevets déposés par la firme américaine. C'est probablement cela qui intéressait le plus Google car la firme vient d'annoncer la revente de la division mobile de Motorola au chinois Lenovo pour seulement $ 2.91 milliards. Soit une jolie moins value, une fois n'est pas coutume...

La bonne affaire, dans l'histoire, est pour Lenovo qui trouve là un moyen de renforce rsa présence sur le marché des smartphones avec une porte d'entrée sur l'Europe et les États Unis. Quand à Google, tout n'est pas négatif car pour Larry Page, son patron, se séparer de Motorola simplifie la relation de l'entreprise avec les autres fabricants de smartphones Android, dont le monstre Samsung avec lequel il vient de signer un nouvel accord sur le long terme. Surtout, Larry Page n'aura plus à justifier le manque de synergies ni les pertes de sa filiale. Les actionnaires sont visiblement ravis car l'action Google grimpait de 2 % à la bourse mercredi soir. Il n'y a pas de petits profits dans le monde de la hi-tech !