samedi 27 avril 2013

Les 100 voitures les plus laides 5/10

Ce n'est pas moi qui le dit et l'esthétique est une chose tellement subjective que même en matière d'automobile, on peut dire que tous les goûts sont dans la nature. Le célèbre site américain Edmunds.com, une énorme base de données sur l'automobile, a décidé de faire son classement des 100 voitures les plus moches que nous allons détailler en 10 articles.

60e, Chevrolet Caprice 1991 : sûr que la personne qui a dessiné cette Chevrolet a fait un caprice car, lorsque l'on voit le résultat, d'une mollesse évidente, on hésite entre une réminiscence du bio-design ou l'interprétation moderne du style Luge de plomb en vogue chez les customiseurs d'anciennes aux USA...
59e, Ford Taurus 1996 : ça se confirme, après la Caprice, la Taurus prouve que les américains ont souvent une guerre de retard en design automobile. Cette Taurus fait l'apologie du bio-design, un style vite tombé en désuétude chez ceux qui l'avaient crée, les japonais.
58e, Chevrolet Monte Carlo 2000 : celle-là, avec ses bas de caisses trop... bas, on dirait vraiment qu'elle a mis un pantalon en oubliant de faire un ourlet et du coup, ça traine. Puis franchement, s'appeler Monte Carlo pour une voiture et être une insulte pour les yeux, ça frise le blasphème.
57e, Buick Skylark 1992 : la précédente Skylark avait une ligne taillée à la serpe,  pour celle-ci, c'est le designer qui s'est taillé trop vite en oubliant d'emmener sa création chez le chirurgien esthétique pour lui faire raboter le nez.
56e, Chevrolet Corsica Hatchback 1989 : vous ne rêvez pas, c'est bien une américaine et mieux, une Chevrolet avec un hayon. Pourtant, quand on regarde l'arrière, on croirait voir une Renault 25 et sa célèbre bulle vitrée. Chevrolet a réussi à faire plus moche, un exploit rare.
55e, Mitsubishi i-MiEV 2012 : un oeuf haut sur pattes et étroit, c'est ce que cette voiture  100% électrique inspire. Elle est probablement trop en avance sur son époque, comme bien des précurseurs mais moche, c'est difficile à dire car beaucoup la trouve adorable. Question de goût là encore !
54e, AMC Matador Coupé1974 : AMC a encore frappé et réalisé une voiture bien... indéfinissable, un peu comme la Pacer. Sauf que là, l'intention était de vendre une muscle-car racée, inspirant la puissance (authentique) et les performance. Pour réaliser cela, il aurait déjà fallu embaucher un vrai designer...
53e, Rambler Cross Country 1957 : corbillard, break, camion de déménagement, délire d'un accro à diverses substances ? Probablement la dernière solution car ce truc est typique des dérives esthétiques des années 60.
52e, Nash Ambassador Super 1956 : celle-là, elle débarque d'une autre planète ou d'un monde parallèle, je n'ai pas d'autre explication.
51e, Airway 1949 : une rareté autant qu'un laideron. Rare car une microcar à deux places aux USA à cette époque est un exploit. De plus, cette Airway était très en avance techniquement avec sa coque tout aluminium, son minuscule moteur bicylindres 2 temps de 10 ch pour un poids plume de 360 kg. Mais trop en avance et trop moche, elle n'a pas survécu longtemps, une seule année exactement.