lundi 22 avril 2013

Les 100 voitures les plus laides 3/10

Ce n'est pas moi qui le dit et l'esthétique est une chose tellement subjective que même en matière d'automobile, on peut dire que tous les goûts sont dans la nature. Le célèbre site américain Edmunds.com, une énorme base de données sur l'automobile, a décidé de faire son classement des 100 voitures les plus moches que nous allons détailler en 10 articles.

80e, Jaguar XJ-S 1976 : même les meilleurs se loupent. Jaguar, créateur le la légendaire Type E, a quand même produit cette XJ-S, coupé censé être son porte-drapeau. Même s'il connaitra une carrière honorable, on ne peut pas dire que ce sera grâce à son physique.
79e, Rambler Marlin 1976 : on touche au sublime avec ce... truc. Rambler est une marque américaine créée en 1900, ayant pris le nom d'AMC en 1964 et disparue en 1983. En regardant cette Marlin, nom d'un poisson de la famille des voiliers, la marque avait tapé dans le mille question physique ingrat. Du coup, on n'a même pas envie de savoir si cette poupe cache un hayon ou pas.
78e, GMC Terrain 2013 : les USA raffolent des SUV et General Motors leur offre ce qu'ils souhaitent. Quitte à en faire franchement de trop dans le style massif ou coffre-fort sur roulettes, c'est au choix. Il faut mieux ne pas connaitre le coefficient aérodynamique de la bête car il doit quand même être costaud.
77e, Ford Thunderbird 1972 : ce n'est toujours pas la plus belle des Thunderbird et en plus ça se voit bien car j'ai choisi une photo bien pourrie. Cette génération 72 est (elle aussi) l'archétype de la voiture yankee de l'époque, démesurée, pas pratique, gourmande et forcément moche de nos jours.
76e, Cadillac Eldorado 1986 : dixième génération d'Eldorado chez Cadillac, cette  voiture, sous sa forme de coupé, cédait à un tic stylistique répandu aux USA à l'époque, la lunette arrière complètement verticale, qui donnait parfois l'impression que le designer avait oublié de dessiner cette partie de la voiture...
75e, Oldsmobile Dynamic 88, 1959 : non, ce n'est ni une blague ni un fake ni un montage photoshop, cette voiture a bien existé. Inutile de détailler l'engin, la photo parle d'elle-même et il suffit de constater la taille ridicule des roues pour voir que tout est de travers sur cette Oldsmobile. Il est vrai que le LSD faisait des ravages à l'époque aux USA...
74e, Nissan Cube 2012 : on dirait un jouet et on peut comprendre que certains adorent même si ce n'est pas le cas d'une grande majorité, on s'en doute vu que le Cube de troisième génération figure dans ce classement. Un indice vient étayer cette accusation : Nissan l'a commercialisé en Europe et en France il y a trois ans mais a vite renoncé à continuer de l'importer car ce Cube ne se vendait pas bien du tout...
73e, Subaru B9 Tribeca, 2006 : Subaru, ce sont des formidables voitures sportives et un fabuleux moteur boxer à 4 cylindres. Mais pour sa première incursion sur le segment des SUV, la firme japonaise s'est complètement loupée avec cet engin qui a une drôle de calandre composée de deux moustaches et d'un groin de goret posé au milieu. On dirait presque que ce B9 Tribeca a essayé de ressembler à un Porsche Cayenne pour la face avant et à un banal Toyota Rav4 pour l'arrière. Ce qui donne au final une voiture bien moche et ça ne devait pas être le but recherché.
72e, Oldsmobile Omega 1998 : Oldsmobile est un habitué de ce classement et cette Omega de 88 se remarque surtout par sa banalité, son goût prononcé pour le kitsch et les chromes et, surtout, à cette malheureuse calandre que l'on croirait piquée à un caniveau.
71e, Volvo 262C 1978 : même les plus grands designers se loupent et c'est ce qui est arrivé à Bertone en 1978 quand il a dessiné ce truc infâme. Déjà que les Volvo de l'époque faisaient plus penser à des coffres-forts qu'à des voitures, le designer italien a cru bon d'en rajouter, à croire que Volvo n'avait pas honoré ses factures ! Plus simplement, on suppose qu'il a fallu composer avec un budget limité et une base existente, ce qui a donné ce soit-disant coupé qui n'est autre qu'une berline 4 portes avec... deux portes en moins, qui a été décapitée et sur laquelle on a remis un tout petit pavillon. Comme un tout petit chapeau pour une grosse tête. L'effet est risible, finalement.